Page d''accueil site village Ait-said, Da Nacer
Header image    

 

Daa Nacer

Accueil | Village | Histoire |Infos |Blog| Forum | Football | Vie en commun | Dates et traditions

 
 

Que dieu ait son âme.

 

Une grande pensé à sa femme, ses enfants, ses frères et soeurs et tous les proches

A ceux qui n’ont pas pu se recueillir devant la dépouille de Nacer Ath Ali Oumezian, à ceux qui veulent lui rendre hommage, le forum est ouvert.
Vous pouvez présenter vos condoléances directement à sa famille élargie, à ses frères, à sa femme et surtout à ses filles et son petit garçon.
Vous pouvez poster un mot, une phrase compatissante ou un long message, l’essentiel que ça vient du coeur.
Vous pouvez dire simplement : atyarham rebbi, dire à sa famille akni sber rebbi, que dieu ait son âme. Dire que dieu l’accueille dans son vaste paradis.
La majorité des membres de ce forum auraient pu être ses élèves. Les plus âgés sont tous ses amis, il ne laisse personne indifférent. Nous sommes sûr qu’à un moment ou un autre de votre vie vous avez eu affaire à lui et surtout à ses farces et attrapes, à son humour.
Il nous manquera beaucoup.

bouzeguene
NacerNacer

Hommage de SADAOUI Abdennour

Lettre à un ami (Nacer At Ali Oumezian) parti sans prévenir.

Cher ami,

Quand on nous a annoncé la dramatique nouvelle, je l’ai trouvée de mouvais goût, pour un poisson d’avril.

En te voyant allongé de tout ton long sur le billard, ton visage était serein, j’ai vu que tu dormais, je n’osais pas te réveiller. J’ai compris que tu jouais la comédie. Farceur que tu es, Tu nous as laissé un corps inanimé et le reste s’est libéré, envolé et est parti loin, très loin, vers cette Suisse qui te fascinait ou cette Amérique qui t’envoûtait.

Maintenant que tu n’es plus là, que tu as abandonné tes enfants, ils sont encore jeunes et fragiles, et que tu as laissé leur mère toute seule, qui s’occuperait de les habiller et de leur faire prendre leurs toilettes le matin pendant qu’elle leur prépare le petit déjeuner ? Qui allais réprimander Mima quand elle va faire des bêtises ? Qui sortirait Yacine les après midi ?... Rassures toi, tout de même, Sofia est assez grande pour te remplacer dans certaines corvées, sa mère aura beaucoup de cran pour relever le défie et ton frère Djamel veillera, quoique de loin, à leur bien être.

Ne t’inquiètes pas, ton corps on s’en est bien occupé, on l’a mis itmeqbart bwarach là ou nos ancêtres enterraient leurs enfants et qu’on réserve, maintenant aux jeunes qui , comme toi, nous quittent à la fleur de l’age , je sais que ça te plairait.

Je refuse de croire que je ne puisse plus de trouver m’attendant tous les jours, pendant les vacances,devant les garages khwali pour une longue promenade, l’après midi ar ighil gehia avec ou sans ton fils, ou en soirée pour les va et viens entre tajmaât et amadagh et parfois on pousse jusqu’à ltourna de ton grand père Hadj Ameziane .

Bélaid que j’ai connu en 80 à Ben Aknoun et ton collègue de lycée, Abdennour, pensent, comme moi, à un canular, ce dont tu es capable, on ne t’a pas pleuré tu sais, au contraire, on a beaucoup ri en se remémorant quelques unes de tes plaisanteries et toutes les blagues que tu semais à tout vent.

Beaucoup de monde étaient venu, tes collègues d’Azazaga, de l’université de Tizi Ouzou et surtout tous les élèves du lycée et même les camarades de ta fille, ils étaient restés auprès de toi, ils étaient effondrés, consternés, les filles, surtout, elles étaient inconsolables et ont tous tenu à t’accompagner jusqu’à ta dernière demeure. J’ai demandé à un de tes collègues, comment tu étais avec tes élèves, il me les montre en disant regarde les comme ils étaient affligés et tu comprendras.

Faut voir cette longue procession de véhicules et fourgons qui n’arrêtaient pas de déverser les gens, venu de partout, plus que ne pouvait contenir le village, une marée humaine interminable. Heureusement que le comité d’organisation des funérailles s’était mobilisé, il était à la hauteur de l’événement, je suis sûr que, de là ou tu es, tu dois te moquer, mais aussi, tu dois te féliciter pour la bonne organisation de ton éclipse.

Je pense que tu es allé rejoindre les amis qui, comme toi, nous ont quitté très tôt, Omar At Hamouche, Smail At LMekhtsar, Djaffer At LHadj, Lounis At Kaci. Ramènes nous vite de leurs nouvelles, n’oublies surtout pas Khali Ouahmed At Ali, Mahmoud ath oubessai, Mohand Oulhadj ath oubessai, Omar ath oubessai, Hend Ou Messaoud et Chrif ath handouamer, rappelle leur tous les bons moments passés ensemble.

Attention, ne nous fais pas faux bond pour les retrouvailles de l’été, comme de tradition, autour d’un bon lapin, bien gras, dwayen i titabaân. Penses aussi à tous ces gens à qui tu rendais services, à qui tu servais d’écrivain publique, penses à Tonton qui avait retrouvé en toi son fils Omar, toi qui lui redonnais le goût de lutter pour vivre….

nacerLa première chose qui me trottait dans la tête, quand j’ai entendu la triste nouvelle, était ce poème de Si Mohand Oumhend traduit par Mouloud Feraoun, enfoui dans ma mémoire depuis les années 70 :

Que dieu maudisse la mort
Qui nous frappe à tort
Sans se soucier des victimes

La faux puissante du sort
S’acharne d’abords
Sur ceux qui ont notre estime
Mon amie une fleur d’or

S’épanouie encore
Elle est jetée dans l’abîme. Qu’ajouter de plus !!!!!

Ton ami Abdennour

 

Sur le Site Kabylie News,

naqcerDécès d’AMEZIANE Abdenacer: Un pilier de la culture amazigh vient de tirer sa révérence

Bouzeguene, 5 avril 2008 (bms)- AMEZIANE Abdenacer (Nacer At Ali Oumezian) du village Ait Said (Commune de Bouzguène) professeur d’anglais au lycée filles d’Azazga a été fauché à la fleur de l’âge. Il avait tout juste 50 ans.
Evénement tragique qui a bouleversé le village et le lycée. Rien ne pouvait prévoir cette chute brutal de quelqu’un qui est plein de vie, toujours le mot pour rire, se moquant de tout et de tous. Il avait le sens de la répartie et personne n’y échappe, hommes et femmes, vieux et vieilles et surtout les enfants. Il ne laisse personne indifférent.
Grand pédagogue, très estimé de ses élèves (les filles surtout étaient inconsolables). Elles étaient restées auprès sa dépouille jusqu’à la dernière minute avant son enterrement.
On ne pouvait jamais le prendre au sérieux. D'ailleurs ses amis ont cru et croient encore à un poisson d’avril, canular dont il était capable si ce n’est la tragique situation qui nous peine.
Grand rêveur, il ne parle que de voyages, de partir en Suisse. Ces derniers temps il ne songe qu’à l’Amérique.
Il agace, parfois, avec sa manie de gratter une cigarette mais on ne peut la lui refuser.
Très serviable. Malgré une journée de travail harassante, il ne sait pas se dérober quand on a besoin de lui. Il était l’écrivain public du village et surtout des personnes âgées.
Il avait toujours le mot pour détendre l’atmosphère. A ses collègues enseignants (hommes et femmes) réunis, il les salue toujours par aakhir fellakent (formule destinée logiquement aux seules femmes).
Signe prémonitoire, il aurait dit, la veille, à une de ses élèves, n’ayant pas terminé son devoir, de le restituer le lendemain. Et s’il mourait, elle le remettrait à un autre enseignant.
Jamais le village n’a connu une telle effervescence.
Le comité d’organisation des funérailles a été à la hauteur de l’événement, il a réussi à canaliser le flot incessant de véhicules, de fourgons, qui ne cesse de déverser des centaines de personnes venues se recueillir, une procession interminable de gens l’a accompagné à sa dernière demeure.

Adieu mon ami.

REMERCIMENTS,

La famille AMEZIANE, parents et alliers, du Village Ait Said Bouzguène (Tizi-Ouzou) très sensible aux nombreuses marques de sympathie et de soutien qui lui ont été témoignées lors du décès de leur cher et regretté Abdenacer Professeur au Lycée de filles d’Azazga Survenu le  02 avril 2008 à la fleur d’âge,           

Remercie sincèrement les personnes qui se sont associées à sa peine, le Proviseur, le personnel, les enseignants ainsi que les élèves du lycée ; tous les gens qui s’étaient déplacer d’Alger, Sétif, Boumerdes, Tipaza et des quatre coins de la Kabylie, les citoyens du village sans oublier les membres du comité d’organisation des funérailles, qui ont su canaliser le flot incessant de véhicules et des personnes venues lui rendre un dernier hommage, vous prie, tous,  de trouver ici  l’expression de sa profonde gratitude et sa reconnaissance

KACHIR Mohand Ouali :

Profondément touchés par les marques de soutien et de sympathie qui leur ont été témoignés lors du décès de notre cher Abdenacer, ses frères et soeurs: Djamal, Tayeb, Abdelkrim, Djamila, Naïma et Ouiza, sa femme Oreda, ses enfants et moi même vous exprimons nos chaleureux remerciements.

Les 40 jours,

Suite au 40éme jours du décès de NACER Ath Ali Oumeziane,
Sa famille a décidé de le commémorer le jeudi 08 mai en présence de tous ses proches, amis, élèves et citoyens du village.

L’hommage c’est bien passé, les personnes du village, ses élèves étaient venus avec des bouquets de fleurs

« Je voulais juste les remercier tous, de ma part, et de la part de toute la famille » L’Krim.

ait said
ait said   ait said

 Compilation des hommages rendus à Nacer sur le forum
Un homme aimé de tout le monde.

Bessai Lyes.
J’ai peu etre un peu tarder de presenter mes condoleances apré cette douleurse disparition d da nacer j tien a traver c message de dir a tt ces prouche ca famille ca femme et ces petits enfants courage certs ci pa facile et que son image revien toujour moi personelment je suis pa revenu an algerie depui 3an mais j garde toujour cette image d'un homme tres cultivé un homme propre qui rendre service a tt le monde
que dieu te garde une place ou paradie et que tes enfants grandissent comme tu la sauhaité
--------------------------------------------------------------------------------------------
Sofiane
Encore un bon vivant, jeune, dynamique et sympathique ... Fellak yaafou rebbi a dda Nacer, on ne t'oubliera jamais.
A di sebber rebbi ses proches .
--------------------------------------------------------------------------------------------
Agour Hamouche
je presante mes condoleance les plus profondes a toute la famille de khayi nacer, que dieu lui garde une place dans son vaste paradis.
--------------------------------------------------------------------------------------------
Hocine
Je tien a présenter mes sincères condoléances a sa famille et à ses frères et sœurs
C’est toujours difficile de perdre un proche encore plus quand il part jeun, très jeun.
On gardera toujours de lui l’image du prof d’anglais bon vivant dynamique et farceur
Ath yerham rebi.
--------------------------------------------------------------------------------------------
Bessaih Lyes
Profondément touché par le décès de da nacer ait ali oumeziane, je présente au proches ainsi qu’à toute sa famille mes sincères condoléances les plus attristées, et les assurent en cette pénible circonstance de mon profonde Sympathie.
Que dieu tout-puissant accorde au défunt sa sainte miséricorde et l’accueille en son vaste paradis.
--------------------------------------------------------------------------------------------
Sadaoui Houas
Suite au décès de Nacer Ath Ali Oumeziane, je tiens aussi à présenter mes sincères condoléances à sa femme, ses enfants, ses frères et sœurs et tous ses proches
Que dieu ait leur âme.
--------------------------------------------------------------------------------------------
Sadaoui Yacine
Suite au décès de Da Nacer, je présente mes sincères condoléances à Sofia et sa famille. Que dieu l’accueille dans son vaste paradis.
--------------------------------------------------------------------------------------------
Sousou.
Au nom de notre délégué du village, des membres du village ait ikene résidents à paris, et de moi-même, je vous présente nos condoléances les plus sincéres.
Nous nous associons à votre péine et à celle de la famille de notre regretté "ggma t nagh" Nasser.
Que celui-ci repose en paix et puisse Dieu l'accueillir dans son vaste paradis.
At igg Rebbi n l gennet.
Notre dernière "causette" au bureau de l'etat civil de Bouzeguene;
Nacer était venu refaire sa carte d'Identité Nationnale. Je me souviens, il m'avait montré son passport "périmé aussi", mais qu'il voulait garder à tout prix, car me disait-il, il y avait le souvenir de ses voyages ...
Ruh di lahna
--------------------------------------------------------------------------------------------
Sadaoui Kahina
Je suis très touché par la perte cruelle de Dada Nacer, je présente mes condoléances à mes amies Sofia, Djoudja et Nachida , que dieu lui accorde une petite place dans le paradis.
--------------------------------------------------------------------------------------------
mouloud amara
Très peiné par la disparition brutale de Dada Nacer que j’estimais beaucoup, je présente à sa femme et ses enfants mes sincères condoléances.


 
Accueil | Village | Histoire |Infos |Blog |Forum | Football | Vie en commun | Dates et traditions